Vivre heureux avec son enfant

Un nouveau regard sur l’éducation au quotidien grâce aux neurosciences affectives

Docteur Catherine Gueguen(éditions Robert Laffont – Pocket)

Pour l’auteure, pédiatre de renommée dans le monde de l’éducation positive et de la petite enfance : 

« Une société qui se porte bien prend soin de ses membres les plus fragiles : ses enfants. »

 « Connaître l’avancée des recherches sur le cerveau affectif et social de l’enfant est donc essentiel et permet de ne pas porter de jugements erronés sur les enfants. »

Son livre propose ainsi une approche pratique avec deprécieux conseils pour faire face aux défis du quotidien, tout en étant empathiques et bienveillants, et en s’appuyant sur les dernières découvertes neuroscientifiques.

Parmi les défis du quotidien, on retrouve les repas, le sommeil, les pleurs, les colères, les caprices, les disputes, l’école ou les jeux vidéo. Elle prend pour exemple des situations rencontrées lors de ses consultations : 

  • mon fils tape et mord
  • il ne veut pas aller se coucher
  • elle pleure pour un rien
  • sa chambre est en désordre 
  • ma fille ne veut manger que des desserts
  • ils ne veulent pas aller à l’école…

La pédiatre raisonne en termes de besoins, d’attachement et de maturité du cerveau quand elle aborde les enfants.

 « L’être humain ne naît pas violent, agressif, déprimé. “Mais à la crèche, les enfants mordent, frappent !” Oui, cela est dû à leur âge, à la très grande immaturité de leur cerveau, et non à leur “méchanceté” intrinsèque. »

Le cerveau de l’enfant est très immature et il ne peut pas contrôler ses émotions avant 5 ans et se calmer seul. Mettre des mots sur ses émotions est bénéfique. A l’inverse, la dureté des mots et gestes entravent la maturation du cerveau (dû au stress) et ne permettent pas à l’enfant de réguler ses émotions.

Pour s’épanouir, l’enfant a besoin de :

  • l’amour inconditionnel de ses parents
  • être écouté, compris et accepté 
  • se sentir encouragé
  • recevoir de l’empathie et de ressentir de la bienveillance à son égard
  • de repères structurants 
  • pouvoir exprimer librement ses émotions (“toutes les émotions sont permises, tous les comportements ne le sont pas”)
  • ne pas vivre dans la crainte et le stress (d’une punition, d’une fessée, d’une critique)…

Le Docteur Gueguen reconnaît également l’importance des besoins et des émotions des parents. Les parents ne sont jamais jugés, mais plutôt compris et soutenus dans une démarche de changement. 

Il n’y a plus qu’à…Bonne lecture !

« Plus l’adulte est bienveillant et empathique avec l’enfant, plus l’enfant devient lui-même empathique et bienveillant. » 

Via les neurones miroirs, l’enfant imite l’adulte qui est un modèle pour lui. Rassurer l’enfant, le sécuriser, le consoler, l’encourager font sécréter les hormones du bien-être (dopamine et ocytocine) qui donnent du plaisir à vivre, qui rendent créatifs et entreprenants.

Les concepts de pleine conscience et CNV (Communication Non Violente), à la fois pour les parents et pour les enfants qui sont présentés dans ce livre ouvrent des pistes pour le « Vivre heureux avec son enfant ».

« Ecouter ne veut pas dire être d’accord et laisser tout faire. Ecouter, c’est prendre le temps d’être présent et de comprendre. Quand le parent n’est pas d’accord, il écoute l’enfant, puis il expose brièvement son point de vue avec bienveillance, donne des repères, fait des propositions, demande à l’enfant ce qu’il ressent et ce qu’il pense (en tenant compte de l’âge de l’enfant). Le parent exprime ce qu’il ressent dans sa relation avec lui. »

Dès les premières pages, la tonalité du livre est donnée : « L’éducation est l’arme la plus puissante que vous puissiez utiliser pour changer le monde » Nelson Mandela

Proposé par Nathalie VIGLIANESE, psychologue.

Conseil Lecture Parent

Catégorie

Tags

Partager cet article sur

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Retour haut de page